Share

Coûts des émissions RTS

DIVERTISSEMENT

La RTS propose aux téléspectateurs romands des jeux, des émissions d’humour et de divertissement fédérateurs et populaires. Elle privilégie les émissions de proximité, produites en public et qui mettent en valeur les artistes et interprètes suisses tout en gardant un œil intéressé sur la production internationale. La RTS produit et diffuse de nouveaux concepts de télévision avec des contenus en phase avec son public. Elle favorise les jeux qui allient plaisir, suspense et acquisition ludique de connaissances. Elle adapte également des formats internationaux originaux. La RTS produit aussi des émissions humoristiques et assure la captation de spectacles, permettant ainsi de conserver une empreinte patrimoniale de ces arts vivants et de faire rayonner le talent des humoristes confirmés ou prometteurs auprès d’une large audience. Elle contribue ainsi activement à l’existence et au renouvellement d’un vivier d’artistes dans toutes les disciplines du divertissement en Suisse romande. Variété, jeux, humour, cuisine et terroir: la RTS propose une large gamme de divertissements mettant en valeur les talents et les savoir-faire de nos régions.

Les divertissements du samedi soir

Les émissions de divertissement du samedi soir, enregistrées ou diffusées en direct et en public, sont des spectacles à part entière. Ils mettent en lumière des candidats et artistes romands ou plus largement francophones. Leader face aux grands divertissements des chaînes françaises, ces programmes sont pour les téléspectateurs romands une mise en valeur de notre région. Les soirées de divertissement de la RTS, d’une durée de 40 à 120 minutes, s’inscrivent dans une fourchette de 225’000 à 340’000 francs par édition.

Un air de famille

2015. Un air de famillePendant six semaines, ce programme de 35 minutes suit parents, enfants, cousins et neveux, tous bien décidés à concrétiser ensemble leur rêve: passer de leur salon sur le devant de la scène. Chaque samedi, deux familles se produisent pour la première fois sur un plateau de télévision pour interpréter une chanson de leur choix. Ils peuvent compter sur les conseils de Lorie Pester et Fraissinet, marraine et parrain de cette aventure musicale. A l’issue des prestations, les téléspectateurs votent par téléphone pour leur famille préférée, la qualifiant ainsi pour la finale de deux heures en direct.

Générations!

2016. GénérationsAlliant musique, danse, quiz, images d’archives et humour, Générations est un jeu de 90 minutes opposant cinq équipes représentant les années 60 à 2000. Pour défendre les couleurs de leur génération, chaque chef d’équipe est soutenu par une personnalité romande, qui vient le temps d’une soirée se remémorer les grands événements qui ont marqué son époque.

Les Coups de cœur d’Alain Morisod

2014. Alain MorisodQuatre fois par an, Alain Morisod convie, sur le plateau du Studio 4, une pléiade d’artistes de tous horizons: chanteurs de légende ou jeunes talents se retrouvent en musique pour deux heures partagées avec le public romand et les 300 spectateurs réunis sur le plateau.

Humour

26 minutes

2014. 26 minutesLancé en janvier 2015, 26 minutes est un faux magazine d’information hebdomadaire qui passe en revue l’actualité de la semaine écoulée, en Suisse et dans le monde. Présenté par Vincent Kucholl et Vincent Veillon, vingt-six minutes pour retrouver en télévision toute l’impertinence du duo révélé sur les ondes de Couleur 3. Enregistré chaque vendredi soir au club Chauderon 18 à Lausanne, en public et dans les conditions du direct, ce programme à vocation satirique alterne reportages, interviews, enquêtes et duplex, avec de vrais comme de faux invités. Une édition de 26 minutes diffusée le samedi en prime time coûte en moyenne 50’000 francs.

CAPTATIONS DE SPECTACLES

2016. Eric Antoine Montreux toutLa RTS a toujours soutenu le développement de la scène humoristique romande et ses artistes. Partenaire historique des festivals d’humour, dont le Montreux Comedy Festival et Morges sous Rire, la RTS enregistre et diffuse chaque année des spectacles d’humoristes et des soirées de gala. Ces captations, d’une durée de 55 à 100 minutes coûtent en moyenne 120’000 francs

Les jeux

D’une durée de 15 à 20 minutes, le coût des jeux varie entre 6’000 et 15’000 francs, en fonction des modes de production (en studio ou en extérieur) et de leur fréquence.

Cash

2012. CashDiffusé le samedi à 20h10 sur RTS Un, Cash sillonne la Suisse romande. Les candidats, choisis au hasard des rencontres, peuvent remporter 1’000 francs s’ils répondent correctement à dix questions de culture générale en dix minutes chrono.

La Roue de la chance

2013. La roue de la chanceJeu de hasard développé par la RTS avec la Loterie Romande, qui finance les gains, La Roue de la Chance est diffusé à 18h40 sur RTS Un. Les candidats peuvent cumuler leurs gains au fil des jours et, pour les plus chanceux, actionner la roue le vendredi pour gagner chaque semaine jusqu’à 100’000 francs.

Télé la question

2014. Télé la question: 30ème grand vainqueur: PascalTélé la question, c’est vingt minutes de quiz du lundi au vendredi à 17h40 sur RTS Un. Questions de culture générale, anagrammes et phrases mystérieuses sont les ingrédients de ce jeu original, permettant au finaliste de gagner 250 francs. Un montant qu’il peut encore faire fructifier au fil des victoires.

Les divertissements du vendredi soir

Des séries d’émissions de 52 minutes, diffusées le vendredi soir à 20h pendant plusieurs semaines, mettent en valeur la richesse des savoir-faire romands et des produits du terroir.   Les formats de divertissements proposés par la RTS coûtent entre 115’000 francs dans le cadre d’une coproduction nationale telle que Cuisine de chez nous et 140’000, lorsqu’il s’agit d’une production propre comme Descente en Cuisine.

Descente en cuisine

2015. Descente en cuisineParachuté au-dessus de huit villes helvétiques, Benjamin Luzuy a pour mission de revisiter un plat traditionnel pour en proposer une version plus urbaine et audacieuse. Les spécialités culinaires de Bulle, Vevey, Porrentruy, Berne, Sierre, Genève, La Chaux-de-Fonds et Bienne sont à l’honneur. Après son atterrissage, le jeune cuisinier part à la découverte des lieux, goûte aux spécialités régionales, rencontre producteurs, restaurateurs et acteurs de la vie culturelle et les convie à un repas issu des produits du terroir mais cuisinés dans une version plus contemporaine.

Captations d’événements musicaux

2011. CHUT - OCLChaque année la RTS coproduit une dizaine de grands événement musicaux et spectacles. Danse, opéra, musique classique ou grand concours de musique classique, les captations de ces événements sont le fruit de partenariats avec d’autres chaînes de service public francophones. Depuis 2012, la RTS s’est associée avec Arte et France Télévisions pour produire ensemble des captations. Cette association, qui s’étend aussi à Mezzo et TV5, offre aux principaux orchestres soutenus par la RTS – Orchestre de Chambre de Lausanne et Orchestre de la Suisse romande (OSR) –, au Grand Théâtre de Genève et à l’Opéra de Lausanne d’avoir un rayonnement international. La participation de la RTS à ces captations s’élève en moyenne à un peu plus de 20’000 francs.

Jeunesse

Lire Délire

2015. Lire DélireSept classes romandes – une par canton – participent à l’émission Lire Délire afin de réaliser un clip vidéo qui présente l’un des sept livres en lice pour le Prix RTS Littérature Ados. Lancé en 2005, ce projet a pour principale vocation de promouvoir la lecture auprès des 15-17 ans et d’encourager la création littéraire francophone qui leur est destinée. Lire Délire relate l’aventure de la réalisation du clip vidéo par les élèves. Ce défi collectif leur permet aussi de mieux comprendre comment fonctionne la télévision en se glissant dans l’envers du décor. Incitation à la lecture, initiation aux médias, cette expérience unique est réalisée en collaboration avec la Conférence intercantonale de l’instruction publique de la Suisse romande et du Tessin (CIIP). Une série de huit émissions de 22 minutes est diffusée les mercredis sur RTS Deux. Le coût d’une émission s’élève en moyenne à 20’000 francs.

La semaine des médias

2016. Semaine des médiasEn résonance avec « La semaines des médias à l’école », la RTS propose chaque année une série de reportages autour d’une thématique liée au monde médiatique. Réseaux sociaux, communication, publicité, pouvoir des images, journalisme… autant de thèmes abordés pour comprendre le système des médias et leurs enjeux mais aussi pour permettre aux 8-12 ans de former leur jugement critique, de développer leur goût pour l’actualité et de forger leur identité de citoyen. Cette série à vocation pédagogique est réalisée avec le soutien de la Conférence intercantonale de l’instruction publique de la Suisse romande et du Tessin (CIIP).

Une série de cinq émissions est diffusée du lundi au vendredi le matin sur RTS Deux. Le coût s’élève en moyenne à 10’000 francs par émission.