Share

Communiqués de presse

Audiences 2016 : une bonne cuvée pour les programmes de la RTS

Mosaïque RTS.ch_OK_1200x480_2

La RTS a réalisé de bonnes performances d’audience durant l’année 2016.  RTS Un et Deux affichent 34% de parts de marché en prime time (contre 33% en 2015) et les chaînes radio (La Première, Espace 2, Couleur 3 et Option Musique) demeurent en tête pour toutes les tranches d’âge, avec au total 55,9% de pdm (contre 56,7% en 2015). Enfin, le site RTS.ch et ses applications mobiles ont accueilli en moyenne 11’350’000 visites mensuelles (+5,3%).
Les Romands se réunissent toujours en nombre lors de grands événements sportifs diffusés sur la RTS.  En tv, ils sont plus de 1,3 million à avoir suivi au moins 15 minutes de l’Euro 2016*, et 920’000 à avoir suivi les Jeux Olympiques de Rio.
« Mais les bons résultats de la RTS ne se résument pas aux sports », se réjouit Gilles Marchand, directeur de la RTS. « Les rendez-vous d’information restent très suivis, le divertissement a aussi noué un contact privilégié avec le public grâce à 26’ et de manière générale, tous les rendez-vous de prime time ont très bien fonctionné en 2016. »

Alors que les Romands reçoivent toujours plus de chaînes sur leur téléviseur (environ 400 à ce jour), les audiences de RTS Un et Deux demeurent solides en 2016. Les deux chaînes atteignent ensemble 34% de pdm, contre 33% en 2015 (+3%).

L’Eurofoot et les Jeux Olympiques ont été massivement suivis sur la RTS, pesant à eux seuls 1,5 point de parts de marché sur l’ensemble de l’année. Le 12h45, Couleurs Locales et Le 19h30 ne sont pas en reste. Environ 300’000 Romands suivent chaque jour l’un de ces rendez-vous durant au moins 15 minutes*. Quant aux magazines de prime time, ils réunissent en moyenne 235’000 téléspectateurs au seuil des 15 minutes.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire en raison du développement des offres numériques, la consommation du média tv est stable en Suisse romande. En 2015 comme en 2016, les Romands ont regardé le petit écran en moyenne 144 minutes par jour. La principale évolution porte sur la généralisation du rattrapage des émissions. Il atteint désormais 13,2% de la consommation tv totale, contre 11,8% en 2015 et 9,1% en 2014.

Stabilité de la radio

L’audience des chaînes radio de la RTS est restée stable en 2016. En parts de marché, La Première passe de 37,9% en 2015 à 37,1% en 2016, Espace 2 de 2,3% à 2,5%, Couleur 3 de 6,6 % à 6,8% et Option Musique de 10% à 9,5%. On peut souligner que les chaînes radio de la RTS restent leaders dans toutes les tranches d’âge.

Si la durée d’écoute moyenne de la radio est en léger recul en Suisse romande (83 minutes par habitant en 2016 contre 86 en 2015), de nouveaux modes de consommation de ce média sont en train de voir le jour. Ainsi, certaines chroniques radio filmées sont reproposées sur les réseaux sociaux avec un réel succès. A l’instar de #Village People, qui compte en moyenne 45’000 vues par épisode, ou encore #les Orties, qui en dénombre 30’000.

Croissance des consultations en ligne et en mobilité

Le site RTS.ch et ses applications mobiles ont poursuivi leur croissance en 2016. Ils ont accueilli en moyenne 11,4 mios de visites mensuelles (près de 380’000 par jour), contre 10,8 mios en 2015 (+5,3%). Le nombre de démarrages audio et vidéo a également augmenté, pour atteindre 7,6 mios (+5,7%).

Les supports mobiles se taillent une part toujours plus importante de cette consommation en ligne. De 60% en 2015, elle est passée à 67% en 2016.

La RTS au contact des jeunes sur les réseaux sociaux

Depuis un peu plus d’une année, la RTS développe ses présences sur les réseaux sociaux afin de proposer ses contenus à tous les publics, plus particulièrement aux plus jeunes. Des efforts qui portent leurs fruits. En cumulant ses présences sur Facebook, Twitter, YouTube, Instagram, Pinterest, LinkedIn et Google+, la RTS est ainsi passée, en une année, de 990’000 à 1,6 mio d’abonnements. Quant aux nombres de vues de ses contenus sur ces plateformes, il est passé en moyenne mensuelle de 1,8 mio en 2015 à 6,3 mios l’an dernier.

Avec ses 2,5 mios de vues (300’000 en moyenne par épisode), Animalis est un bon exemple de cette stratégie. Sur YouTube, 56% des démarrages de la série proviennent de jeunes âgés de 13 à 24 ans. Sur Facebook, cette proportion est de 46%.

Tv, radio et multimédia de la RTS au contact des Romands

En moyenne hebdomadaire, 1,25 mio de Romands suivent chaque semaine un programme tv de la RTS durant au moins 15 minutes consécutives*. L’empreinte des chaînes radio se monte, pour sa part, à 970’00 personnes, tandis que le site et les applications de la RTS touchent en moyenne hebdomadaire 443’000 internautes. Des chiffres particulièrement importants à l’échelle de la Suisse romande et de ses deux millions d’habitants!

* A l’instar de plusieurs de ses consoeurs de l’Union Européenne de radio-télévision (UER), la RTS a introduit, début 2016, un nouvel indicateur intitulé « empreinte hebdomadaire ». En tv et en radio, cette empreinte montre le nombre moyen de téléspectateurs et d’auditeurs ayant suivi un programme durant au moins 15 minutes consécutives. Pour le web, il indique le nombre d’internautes ayant visité au moins une fois dans la semaine une plateforme en ligne. 

Pour revoir la Conférence de presse et pour accéder aux dossiers de presse, c’est ici.

« Retour à tous les communiqués