Share

Communiqués de presse

La RTS donne les clés du 19:30 à SRF et prend celles du Tagesschau

La RTS donne les clés du 19:30 à SRF et prend celles du Tagesschau

Jeudi 21 mars, c’est un Journal de 19:30 entièrement produit, monté et réalisé par les équipes de  Schweizer Radio und Fernsehen (SRF) qui sera proposé en français aux téléspectateurs romands. Réciproquement, l’ensemble du « Tagesschau » de SRF sera produit et réalisé par des journalistes de la RTS en allemand. Un exercice éditorial et linguistique à la fois périlleux et inédit, à découvrir simultanément sur RTS Un pour le Journal de 19h30 et sur RTS Deux pour le Tagesschau (avec sous-titrage en français). 

Le 21 mars à 19h30, en lieu et place de Darius Rochebin, les téléspectateurs romands découvriront le journaliste de SRF Urg Gredig à la présentation du « Journal de 19h30 ». Quant aux sujets diffusés, tous auront été choisis et réalisés en français par des journalistes de SRF. Simultanément, le public alémanique découvrira Olivier Dominik dans le siège du présentateur du « Tagesschau », et des sujets intégralement réalisés en allemand par la RTS.  Au total, ce sont une vingtaine de collaborateurs des deux chaînes qui échangeront leur poste.  

«Je cherchais depuis un certain temps une idée permettant de capter le regard des Alémaniques sur la Romandie», explique le rédacteur en chef de l’Actualité TV de la RTS, Bernard Rappaz. «J’ai pensé qu’une bonne façon d’y parvenir serait de confier une de nos émissions à nos collègues de SRF. J’en ai alors parlé à mon homologue, Urs Leuthert, à qui l’idée a tout de suite plu. Et nous avons convenu d’aller au bout de l’exercice en échangeant la production de nos principaux rendez-vous respectifs d’information, le 19h30 et le Tagesschau. »

Le risque est d’autant plus important qu’il s’agit des émissions phare des deux chaînes. « Tant chez eux que chez nous, le journal télévisé appartient à la population; il est ancré dans leurs habitudes quotidiennes. On peut dès lors s’attendre à quelques réactions hostiles face à ce changement radical. Mais je suis convaincu qu’en termes d’enrichissement réciproque, le jeu en vaut vraiment la chandelle. »

Présentation : Urg Gredig (RTS Un) et Olivier Dominik (RTS Deux)

Télécharger le PDF « Retour à tous les communiqués